Sa biographie ne le précise pas mais Furax est né à Eze, village voisin de Nice où Francis Blanche possède une villa, pendant l'été 1951. Pierre Dac est venu y passé quelques jours. Le duo vient de faire un triomphe au Trois Baudets avec leur revue Sans issue et réfléchi aux projets de rentrée. Francis Blanche, lecteur assidu d'aventures populaires propose un feuilleton dont le héros serait un mélange de Rocambole, Fantomas et d'Arsène Lupin. Pierre Dac est emballé et dès le lendemain il propose le nom de Furax.
Ils rentrent à Paris avec un scénario bien ficelé intitulé Le vol des Barbus qui relate l'enlèvement mystérieux de tous les barbus de la terre pour des raisons hautements scientifiques. Un aventurier sans scrupule du nom de Furax est à l'origine de ce complot gigantesque. Les détectives Black et White vont se lancer à sa poursuite, aidés par Fred Transport, le journaliste, sa fiancée Carole Christmas et le professeur Merry Christmas, spécialiste de barbologie analytique à la Sorbonne. D'autres personnages font leur apparition, Asti Spumante, le tueur napolitain, le commissaire Socrate de la PJ, la Maharanée Pauline IV, et Malvina Carnajoux, la compagne de Furax.
Le premier épisode est diffusé le 15 octobre 1951 à 13h10 sur la Chaîne Parisienne, sous le titre définitif Malheurs aux Barbus.
A l'origine c'est Serge Reggiani qui avait été pressenti pour incarner Edmond Furax, mais son emploi du temps l'en empêchera. Jean-Marie Amato relèvera alors ce défi en incarnant Furax et Asti. Un jeune comédien inconnu, Jean Poiret, incarnera Fred Transport alors qu'Edith Fontaine et Louis Blanche, respectivemment l'épouse et le père de Francis Blanche, donnent leur voix aux Christmas.
Très vite, les auditeurs se passionnent pour cette folle aventure débutant à Paris, se poursuivant dans l'Océan indien, sur l'île de Benbecula, transformée en péniche, avant de se prolonger au Filékistan, où Pauline IV a demandé au Général Motors d'empêcher les troupes du Sama Koutra d'envahir son pays. La saga se poursuit en Californie, à Pissaladiéra, au coeur du ranch de la Betterave Maudite pour s'achever dans l'espace...
Le travail se fait quasiment au jour le jour.
La série durera 213 épisodes et se terminera le 19 juin 1952. Les milliers d'auditeurs attendent une suite que les auteurs sont pressés d'écrire mais la radio ne veut pas donner de suite à ce projet.
Les archives de cette séries, pourtant répertoriées à l'INA sont hélas introuvables.
En 1956, les compères contactent une toute jeune radio, Europe I, née un an plutot. La jeune radio est en avance sur les autres, au diable la censure "officielle", elle diffuse tout ce que les autres radios refusent souvent au nom de la bonne morale... c'est ainsi que Brassens sera régulièrement diffusé sur les ondes de Europe I. Pendant 4 saisons et 1084 épisodes, les auditeurs de la chaîne suivront les aventures de Furax.